Fonction

Vidéo en anglais seulement.

FONCTION (CONSCIENCE CINÉTIQUE)

Il est possible d’analyser toute expérience du mouvement grâce au point de vue de la science de l’exercice, en particulier de la fonction musculo-squelettique, telle que les actions de poussée, de traction, d’extension et de contraction du corps qui sont incluses lors d’une activité physique.

Cette perspective de compréhension et d’évaluation du mouvement est généralement associée, sans toutefois s’y limiter, à un programme de conditionnement physique personnalisé.
Lorsqu’on découvre et que l’on vie un programme d’entraînement personnalisé qui vise à augmenter notre force cardiovasculaire, musculaire et notre endurance, on s’intéresse généralement à des indices quantitatifs qui délimitent la fréquence, l’intensité, le temps et le type (FITT). Suivre de tels indices pourrait être essentiel pour motiver et créer un sens de responsabilité ce qui mène à être en forme. En plus des mesures quantitatives qui définissent l’expérience d’entraînement, le répertoire de la Fonction, dans notre approche Function2Flow, inclut la conscience du flow ce qui attire notre attention vers les actions d’extension et de contraction fondamentales du corps (Source originale en anglais : Smith & Lloyd, 2007; Lloyd & Smith, 2010). Ainsi, le répertoire Fonctionnel de la conscience du mouvement comprend également la fluidité du corps et le maintien d’une dextérité anatomique qui permet ces mouvements primaires et élaborés : pousser, tirer, étendre et contracter qui permet, de manière développementale, d’être debout, de marcher, de courir, de nager, de donner des coups de pied, de lancer, de tenir quelque chose, d’attraper, de se balancer, de sauter et d’atterrir (Source originale en anglais : Gallahue et Donnelly, 2003).

Malgré tout, ces mesures qui déterminent le potentiel physique d’un individu n’encapsulent pas l’éventail des mouvements internes de flow qui se produisent lorsque nous réalisons que : la capacité d’absorber de l’oxygène est littéralement ce qui nous permet d’être en capacité d’être physiquement inspirés à bouger; la force des muscles n’est pas un raffermissement d’une forme, mais plutôt une proprioception du tonus et de la tension en tant que tel et autour de la musculature, des ligaments et des tendons qui permet des mouvements définis; et que la souplesse des articulations est le résultat du développement et du maintien d’une réceptivité et d’une résonance avec les environnements dans lesquels nous choisissons de jouer, danser et créer des sports et des loisirs.

ÉVALUATION DE LA FONCTION

Lorsque vous vivez une activité physique courante ou alternative, vous pouvez utiliser les questions incitatives suivantes pour mieux comprendre le rôle de la fonction musculaire :

  • Comment décririez-vous la structure du mouvement fondamental qui est au cœur de votre activité (c.-à.-d. êtes-vous assis, debout, étirer, en torsion, etc.? )?
  • Quelles parties du corps et quels muscles sont impliqués dans votre activité?
  • Quels muscles se contractent/s’allongent durant l’action souhaitée?
  • Quels muscles relaxent?
  • Comment cette prise de conscience peut-elle vous aider à affiner cette action?
  • Comment cette prise de conscience pourrait-elle être transférée à d’autres activités?

Deuxième étape: La Forme